Koubanao, le 19 Juillet 2010.

         Mon cher Docteur Ibrahim,

Des événements heureux ou malheureux échelonnés tout au long de l’année ont été à l’origine du retard de la présente lettre de remerciement.

         Heureusement qui avec l’arrivée de l’hivernage, elles sont toutes présentes et travaillent tous les vendredis (fabrication du savon et teinturerie)

         Que la Fondation Sylla/CAAP et kér JAMA veuillent bien nous excuser.

Nous avons reçu auprès du commerçant Djim Touré de Ziguinchor les soixante-dix (70) tôles galvanisées destinées à la couverture de la « boutique-atelier » du Groupement d’Intérêt Economique (GIE) JRAAGAL(Koubanao). Les prières de l’ensemble des femmes et des habitants de Koubanao vous accompagnent  et vous accompagneront toujours.

Boutique Atelier GIE Jiragaal Koubanao

          Vous venez de réalisez un autre projet. Vous êtes restés constant avec vous-même, et cela depuis plus de trois décennies. Vous êtes resté Ibrahima Tati-Sylla ; vous êtes resté Rokhaya Sylla ; vous êtes resté : Xadija  Aura Sylla ; vous êtes resté ; Aicha Sylla ; vous êtes resté Abdatou Sylla ; vous êtes restés Daniela  autour du flambeau allumé par la CAAP/Equilibre, Partage et Solidarité Internationale et entretenu  par Hannah Sylla depuis le premier jour de notre rencontre.

                      Le village de Koubanao et tous les villages de la zone des Kalounayes ont emprunté votre noble et généreux Elan pour atteindre des objectifs majeurs de développement ; cela encore une fois, depuis le 30 novembre 1977, un soir de vendredi.

Ainsi donc, depuis trente trois ans, vous avez consacrés tous vos efforts, toute votre énergie, accompagnant sans commune mesure, des sacrifices incommensurables qui en disent long sur votre attachement au village de Koubanao, à la zone des Kalounayes et à toute la région de Ziguinchor. Des sacrifices qui en disent long sur votre respect de l’Autre ; votre ambition sincère de lui procurer du bien. Le prolongement de cet amour pour l’Autre ; de cette ambition de lui procurer du bien, trouvent son prolongement dans votre préoccupation constante de changer  et d’amener les hommes et les femmes d’Afrique ; je veux dire, du Tiers Monde, à se tourner vers les plus démunis : c'est-à-dire vers tous ceux et toutes celles qui souffrent de la famine, de la maladie et de la misère. Cela a toujours été votre combat de tous les instants. Des Femmes et des hommes ont accepté de vous suivre, de vous soutenir, pour que les maux dont souffre la planète connaissent des solutions durables.

                La CAAP/Equilibre, Partage et Solidarité Internationale, depuis bien longtemps, et, aujourd’hui la FONDATION,  s’évertuent à traduire en actes toutes les aspirations des populations qui ont eu la chance de vous connaitre et de vous aborder.

KOUBANAO Fabrique de SAVON

Le GIE des femmes de Kaougha, de Yentine et de Koubanao-Bah qui ont bénéficié de tôles pour la couverture du toit de leur « Boutique-Atelier », ont compris, et,  tout le village et les Kalounayes avec  elles que la Famille « Ker Jama», la CAAP/Equilibre, Partage et Solidarité Internationale, la FONDATION Sylla/ CAAP, demeurent sans aucun doute les actionnaires véritables d’un développement  intégral de toutes les communautés humaines vivant en milieu rural.

Il est évident que celles-ci (les communautés), dans leur combat pour le développement, ont besoin de la vision désintéressée des femmes et hommes ayant un grand cœur et une grande âme.

       Vous avez, Docteur Ibrahima Sylla Tati, incarné toutes les valeurs qui auréolent vos organisations : La CAAP/Partage, Equilibre et Solidarité Internationale et la FONDATION Sylla CAAP. C’est sans confiscation que vous avez rendu à des Femmes et à des hommes leur véritable raison d’être au contact des valeurs nouvelles ; valeurs qui permettent de progresser.

      Si aujourd’hui nous avons le Collège d’Enseignement Moyen et le Lycée ; si aujourd’hui nous avons une maternité construite sur le plan du type européen ; si aujourd’hui nous avons le forage et le château d’eau ; si aujourd’hui nous avons la Case des Tout-Petits ; si aujourd’hui nous avons une Mutuelle d’épargne et de crédit …. ; C’est grâce à vous ; au combat que vous avez mené inlassablement pour que quelque part au Sénégal, en Afrique, dans le Tiers-Monde des femmes des hommes et des enfants vivent mieux, se soignent mieux, s’instruisent mieux pour qu’à leur tour, ils puissent élever la voix pour que véritablement le développement soit synonyme de paix.

    Ce n’est pas hasard, si le Lion’s club vous a copté parmi ses illustres membres. Nous prions pour vous. Nous souhaiterions avoir un bref récit de la cérémonie d’intronisation, pour que demain, au moment de l’édition du livre de la CAAP/Partage, Equilibre  et Solidarité Internationale et de la FONDATION Sylla /CAA, pour qu’il n’ait pas d’omission.

                           Docteur Ibrahima Tati-Sylla, les Femmes du GIE JIRAAGAL vous remercient pour le bien que vous leur avez si généreusement prodigué, avec l’aval bien sur, de tous les membres de la FONDATION /SYLLA CAAP et de Kér Jama.

LES FEMMES DU VILLAGE

    Le GIE JIRAAGAL s’adonne à plusieurs activités comme cela a été mentionné dans leur registre de commerce. L’objectif premier c’est d’être membre des organisations de la chambre de commerce et de pouvoir bénéficier des avantages de celle-ci.

     Ainsi grâce au GIE JIRAAGAL (pris comme modèle) beaucoup de GIE à travers la zone sont créés.

  L’histoire retiendra que vous avez été incontestablement dans le cadre de la Coopérative-Etre-humain, à initier un projet de soins de santé dans le département de Bignona et dans la région de Ziguinchor. Le prolongement de votre action est assuré par toutes les ONG qui aujourd’hui sillonnent la région. Elles(les ONG) n’ont pas toujours su pénétrer les réalités du Monde Noir et cela reste un Handicap majeur en matière de développement.

Membres JIRAGAL

       L’histoire retiendra qu’après la coopérative-Etre-Humain, vous avez créé la communauté Aura Abla Pokou (CAAP/Partage, Equilibre et Solidarité Internationale et la FONDATION/Sylla CAAP) pour servir et partager.

       L’histoire retiendra enfin, que c’est vous Docteur  Ibrahima Sylla Tati, la famille kér Jama, la CAAP et aujourd’hui : la FONDATION ; que c’est vous qui avez tracé la voie à toutes ces ONG qui parfois ont du mal à traduire en actes bénéfiques les véritables préoccupations des populations à la base.

           Nous prions pour vous Docteur  Ibrahima, pour les Filles et Fils de la  CAAP et de la FONDATION/ Sylla CAAP et pour vos sympathisants.

Il nous reste populations de Koubanao et des Kaloulayes : la construction d’un centre de santé ; centre de santé qui assurerait la couverture sanitaire de l’ensemble des populations de l’arrondissement de Tenghory et du Thiacyne.

     Il reste également la construction d’une école maternelle pour des enfants qui aujourd’hui sont dans un hangar.

      Nous vous remercions pour les tôles ; nous vous remercions pour tout ce que vous avez déjà réalisé à Koubanao, à Diango (la nouvelle maternité est un véritable bijou).

         Bien des choses à tous les membres  de la CAAP/Partage, Equilibre et Solidarité Internationale ; à tous les membres de la FONDATION/Sylla CAAP ; aux prestigieux membres du LION’S CLUB de Dakar.

                                                   Merci et encore merci.

Le Président du Comité Entente et Développement de Koubanao (C.E.D.K)

 

                                                        Lamine Kebba SONKO

Retour à l'accueil